LA VIE

October 16, 2018

L’art du business travelling

Et par là je ne parle pas de Business Class. Pas besoin d’un article pour vous expliquer comment profiter d’un service premium et d’une hôtesse aux petits soins. Non, je parle du voyage pour le travail. Celui pour lequel vos collègues vont vous pourrir par jalousie mais qui au final n’a rien d’extra-ordinaire. A moins que vous travaillez pour un grand groupe il y a de fortes chances que vous vous retrouviez à faire des voyages en classe super éco. La nuit à l’Ibis Budget au lit dur comme la brique et la place d’avion avec les genoux sous le menton. Oui, je sais que tu situes bien de quoi je parle.

Quelques conseils avisés pour bien vivre ce challenge :

  1. Laisse tomber le style… Même Posh Spice (AKA Victoria Beckham, qui célèbre ses 10 années comme reine du style dans Vogue ce mois ci) s’autorise le jogging dans l’avion. Je ne parle pas ici d’un pantalon fluo de grosse chaine Américaine ou Allemande mais plutôt d’un pantalon loose en matière stretch, si possible mixé avec de la laine si vous entrez en période hivernal. C’est le combo parfait pour ne rien faire à la maison mais aussi pour être dans le comfort absolu dans ta classe éco. Si la laine te parait superflus, pense à moi quand la compagnie aérienne lancera l’air co sans te demander ton avis et transformera ton périple aérien en mission de survie polaire.
  2. …mais pas le glam! Attention conseil snob à ignorer si le maquillage vous énerve. Je suis réveillée depuis 5h. On dirait pourtant que j’en ai dormi 12. Si je me regarde dans le miroir je pourrai presque m’auto-duper. Je crois beaucoup en la force de l’apparence (sujet sensible s’il en est. Je ne parle pas ici de l’héritage facial, mais de ce que l’on en fait). Le fait de faire un effort dans les contextes qui en sont les moins demandeurs. Au supermarché. A l’aéroport. Etre coiffée, parfumée et si possible maquillée peut vous donner un petit boost. Le même qu’on a lorsqu’on sort et qu’on a pris soin de se mettre en valeur. Je trouve que la vie quotidienne mérite aussi qu’on fasse un effort.
  3. Hydrate toi ! Résiste à l’appel du café qui va te leurrer 5 minutes et te faire chuter dans l’heure qui suit. Bois de l’eau. Remplis un Thermos avant de quitter la maison / l’hôtel, fini le avant le passage à la sécurité, si possible remplis le à nouveau ou prend une bouteille d’eau dans l’avion. Les migraines post-voyage, les problèmes de peau ainsi que les traits tirés peuvent être atténués si ce n’est complètement évités en consommant son 1,5 litre pendant le voyage.
  4. Etire toi ! On passe 90% de son temps assis en voyage. Dès que possible levez vous et étirez vous. Dé-ceinturés vous et marchez dans l’allée principale. Pliez vous en deux, étirez vous vers la cheville de droite, puis la gauche. Il sagit de bien faire circuler l’oxygène dans votre corps. Cela évitera les crampes et les mals de dos (causés, en grande partie on le sait, par le lit de l’Ibis Budget).
  5. Branche tes électroniques des que tu peux ! On est jamais à l’abris d’une petite grève sympathique en France. Du genre qui te triple ton temps de trajet et te vide ta batterie. Jetez vous sur le siège à côté de la prise (on refera un article sur la civilité. Je ne suis pas d’humeur consensuelle aujourd’hui vous l’aurez compris) et profitez de chaque opportunité pour rebranchez vos téléphones, tablettes et autres.
  6. Le petit boudin est ton meilleur ami. La saucisse vert fluo qu’on te vend à l’aéroport n’a rien de superflus. Elle permet de s’endormir à peu prés n’importe où. Et de ne pas se réveiller avec le torticolis de l’année. Préférez le en matière pilou pilou, plus agréable au touché. Et complètement déhoussable pour des questions d’hygiène (entre la bave et le maquillage, vous aurez sous peu besoin / envie de lui faire faire un petit tour en machine.). Enfin achetez le avec une attache. De cette façon vous pourrez l’attacher à votre sac à main et on ne pourra pas vous forcer à le faire rentrer coûte que coûte dans votre valise déjà pleine à craquer.

 

Alors oui, souvent le voyage se passe très bien. Mais on est jamais à l’abris et sache que j’ai écris cet article en plein périple, doublé d’un réveil ultra matinal, d’une grève interminable et d’une dose de patience à son minimum. Article a prendre au second degré donc, mais remplis de quelques conseils qui pourront sommes toutes vous servir un jour.

A vendredi pour un article un peu plus consensuel et positif !

 

PARTAGER CET ARTICLE SUR LES RESEAUX SOCIAUX : 

PARTAGER CET ARTICLE SUR LES RESEAUX SOCIAUX : 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.