LA VIE

March 8, 2018

GIRL POWER 2.0


 Illustration par Alice Des Illustration par Alice Des


Le lancement a moins de 24h et voilà que je fais déjà une exception. Le prochain article devait être un édito qui donnerait le ton pour le mois à venir, il est déjà écrit et prêt à être posté, mais voyez, nous sommes le jeudi 8 mars 2018 et c’est la Journée Internationale des Droits des Femmes. Est ce un peu osé de lancer son blog avec un article qui célèbre la femme ?

L’égalité des sexes n’est malheureusement toujours pas un sujet consensuel et l’appellation féministe reste incomprise. En 2016 seule la moitié de la population féministe souhaite se définir ainsi. Moi y compris. Il m’a fallu attendre l’année de mes 26 ans, l’investiture de Trump, le discours de défaite d’Hilary Clinton pendant lequel je me suis mise à pleurer et la réalisation qu’au 21e siècle, la femme n’est ni pleinement comprise, ni pleinement soutenue, et qu’elle n’est toujours pas en sécurité pour accepter de revendiquer ce statut. Ayant grandi en entendant ma maman parler de mai 68, du droit à l’IVG, de la pilule, de se soustraire à l’autorité parentale et maritale, du droit au travail, je ne m’explique toujours pas comment j’ai pu ignorer ce thème aussi longtemps. Pire encore, comment j’ai choisi ouvertement de me soustraire au débat.

A Londres j’ai participé au magazine féministe créé par une élève de ma promo. Je shootais les éditoriaux à la mode “page 3” du Sun mais au lieu de femmes en lingerie, je shootais des hommes nus. On a même fait une version de Noël – je vous laisse imaginer la chose. Le concept était beau, l’exécution intéressante mais au dernier moment j’ai quitté le projet. Alors que je m’apprêtais à co-signer l’édito, j’ai préféré qu’elle retire mon nom. J’ai paniqué. Et si quelqu’un tombait dessus – un homme ? – une fois mes études terminées et décidait que cette prise de position était inadmissible ?

Fast forward sur le discours d’Hilary Clinton après sa défaite contre Trump:

“ And to all the women, and especially the young women, who put their faith in this campaign and in me: I want you to know that nothing has made me prouder than to be your champion. 

And to all of the little girls who are watching this, never doubt that you are valuable and powerful and deserving of every chance and opportunity in the world to pursue and achieve your own dreams. [Cheers and applause].“

Hilary Clinton – Concession Speech 2016

On est sur le canapé avec Loïc. Il lit, je regarde une rediffusion sur la tablette, et je fonds en larme. S’en suit une longue discussion sur les dangers qui attendent la société américaine. “Oui mais pourquoi tu pleures au juste ?” Je lui explique que c’est la phrase sur les jeunes filles qui m’a retourné le cœur, les tripes, qui me remplis de rage et me paralyse. Je suis enceinte d’Alma. C’est une fille. Tout tourne dans ma tête. Quelles armes ai-je aujourd’hui pour la protéger alors le viol est encore une affaire de “que portiez vous ce soir la” et “si elle dit non, au fond elle te dit quand même oui”, quelle légitimité aurais-je à l’élever comme une femme forte et indépendante si je ne prends pas part au débat, si je ne milite pas contre le statut quo. Le monde que je vois ce soir là, son extrémisme, son inégalité, me fait peur.

Et puis quelque chose de magnifique s’est mis en place. Les femmes ont commencé à revendiquer leur statut de féministe, à reconstruire une sororité en berne, à se liguer contre le patriarcat, contre les inégalités, et elles commencent à sérieusement régler leurs comptes. #balancetonporc et #metoo regroupent près d’un million de récits d’abus. Les langues se délient dans le monde de la mode. Les choses bougent. C’est beau, c’est grand, ça fonctionne !

Pour autant le projet est vaste, complexe. Le plus important aujourd’hui est de continuer le débat, ne pas se laisser s’affaidir. D’ouvrir le dialogue et de s’éduquer sur le sujet pour mieux s’exprimer et convaincre. Pour se faire je vous donne rendez vous sur les sites suivants :


  • La Poudre de Lauren Bastide – un podcast extraordinaire que Loïc m’a conseillé et que j’écoute chaque semaine. C’est doux, c’est juste, c’est très pertinent et ça fait vraiment réfléchir.
  • Les Glorieuses une newsletter qui responsabilise vis a vis de la place des femmes dans la société.
  • Pouletrotique – le site de Clarence Edgard-Rosa – drôle, engagé, sex-positive.
  • Et son abécédaire féministe Les Gros Mots aux éditions Hugo Doc – Les Simones qui m’a valu un roulement des yeux au moment de passer en caisse. Par une femme. D’accord.
  • Le Bulletin sur Instagram un collectif international pour l’empowerment féminin.

Que votre fil d’actualité soit saturé d’informations sur la Journée Internationale des Droits des Femmes, de playlist GIRL POWER, d’ôde à la Femme et au Féminisme et votre prise de conscience totale !

 

PARTAGER CET ARTICLE SUR LES RESEAUX SOCIAUX : 

PARTAGER CET ARTICLE SUR LES RESEAUX SOCIAUX : 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.